TheBeautyBar
Centre de Soins Esthétiques

Enjoy Your Life!

épilation définitive à la lumière pulsée, IPL

Epilation définitive ; épilation par lumière pulsée, ou lampe flash ( IPL ).
Un flash parfaitement maitrisé.

 

La lumière diffusée pendant le flash est spécifiquement absorbée par la mélanine contenue dans les poils. Cette lumière est alors convertie en chaleur. Cette chaleur dispensée va alors détruire le poil en cautérisant les vaisseaux alimentant le bulbe pileux. Si cette cautérisation a été efficace, le poil ne repoussera plus. L‘épilation est quasi définitive.

 

En matière d’épilation, la seule structure intéressante dans le poil est son pigment, la mélanine, qui donne sa couleur au poil. Il y a donc autant de pigments qu’il y a d’individus. Chaque type de pigment va nécessiter une longueur d’onde. Contrairement au laser qui émet une lumière monochromatique, la lampe flash (IPL) émet une multitude de longueurs d’ondes et sera donc efficace sur l’ensemble des couleurs de poils (du blond très clair au brun très foncé).

 

Repousses "paradoxales"   

 

Grand sujet de polémique que ces repousses "paradoxales". La plupart du temps ce n’est qu'une vaste ignorance de l'évolution du système pileux chez un individu. L'exemple classique : chez l'homme, le système pileux se développe de la puberté jusqu'à très tard > 40-50 ans. Prenez un homme à 20 ans, à 30, à 40, il n'aura pas la même pilosité. Or, beaucoup d'épilations sont réalisées sur des jeunes adultes (20-30 ans), donc à un âge où tout le système pileux n'est pas encore présent.

 

Il n'est donc pas rare de voir des poils pousser sur des zones périphériques à celles épilées. Ceci est malheureusement interprété comme une repousse "paradoxale", alors qu'elle est tout à fait naturelle. Les zones épilées tranchent souvent avec les zones non épilées, où la pilosité suit son processus normal d'évolution.


En résumé, une technique d'épilation par lumière ne stimule pas la croissance des poils sur des zones jamais traitées.

 

Et sur les zones traitées ?

 

L’épilation par flash de lumière ne stimule en aucun cas la croissance pilaire.

 

Peut-on utiliser l’épilation à lumière pulsée sur tous les types de peaux ?

 

Seules les peaux noires ne sont pas compatibles avec l’épilation à lumière pulsée.

 

Au bout de combien de temps (ou séances) commencerais-je à voir les effets ? Et devrais-je toujours me raser ?

 

 Les premiers poils commencent à tomber au bout d'une semaine en moyenne. Soit on continue à raser régulièrement, soit on laisse faire et là, on prendra davantage conscience du "dégarnissage" progressif. 15 à 20 jours après les flashs, les poils encore présents sont ceux "oubliés" au moment du flashage. L'idéal est alors de faire une "retouche" sur ces poils récalcitrants. Ensuite, la répétition et l'intervalle entre les séances est décidé par chacun : soit vous attendez les 2 mois, soit vous reflashez de temps en temps, dès que vous voyez quelques poils réapparaitre. En procédant comme tel, au bout de 4 à 5 séances, le rasage devient quasiment superflu.

 

N'y a-t-il pas un risque de repousse du poil sous la peau ?

 

Aucune repousse sous la peau avec l'utilisation de l’épilation définitive : les poils sont amenés à repousser sous la peau lorsqu'ils ont été "cassés" lors d'une épilation par arrachage (cire ou épilateur électrique) ou lors de rasage chez certaines personnes. Dans ces cas de figure, le poil se retrouve sous la surface de la peau et avec une extrémité "tranchante". Lorsqu'il se remet à pousser, ce côté "tranchant" lui permet de prendre un chemin différent de son conduit habituel. Il pousse alors au travers des tissus sous cutanés, créant au passage une inflammation de ces tissus. Dans le cadre d'une épilation par flash, le poil va tomber dans son intégralité. C'est un poil neuf qui repoussera. Ce poil n'a alors aucune possibilité de s'égarer hors de son canal naturel. Il poussera donc tout à fait normalement. Les personnes qui vivent au quotidien ces maudits boutons dus à des poils sous peau, verront après 2 à 3 séances d'épilation définitive tout cela disparaitre et la peau recouvrer un aspect normal et non inflammatoire.

 

A partir de quel âge peut-on utiliser l’épilation définitive?

 

L’épilation définitive doit être consentie par l’autorité parentale si la personne n’a pas encore atteint l’âge légal de décision.

N'y a-t-il pas un risque de développement de cancer ? L'épilateur à lumière pulsée fonctionne en opérant une cautérisation (fermeture) des vaisseaux nourriciers du follicule pilaire. C'est ce que l'on appelle la "photo-coagulation". Avant l'apparition des technologies de lumière pour l'épilation, les médecins utilisaient l'énergie électrique pour cautériser les vaisseaux nourriciers. Cela s'appelait l'électro-coagulation. Cette technique a débuté en 1880 environ. Cela fait donc plus de 100 ans que, pour empêcher la repousse d'un poil, on cherche à fermer les vaisseaux qui alimentent sa structure nourricière.
Plus de 100 ans de recul, qui dit mieux pour être rassuré ? 100 ans de recul c'est bien plus que tout ce qui est demandé pour valider un médicament de nos jours. Quant aux longueurs d'ondes émises, elles sont totalement débarrassées de toutes leurs plages nuisibles.
En résumé, tant que les technologies de lumières seront utilisées en secteur médical, c'est qu'elles ne présenteront aucun risque de mutation à long terme.

J'ai un problème de peau boutonneuse (provoqué par les poils, selon mon médecin) puis-je utiliser l’épilation définitive ? Oui et avec disparition de ces boutons très rapidement (après 2-3 séances d'épilation en moyenne).

 

Je suis allergique à beaucoup de crèmes. Puis-je quand même utiliser l’épilation définitive ?

 

Il n'y a aucune cause possible d'allergie avec l'utilisation de l’épilation par lumière pulsée. Quant au gel utilisé durant la séance, là encore il est totalement neutre et dénué de tout parfum.

 

Y a-t-il une contre-indication lorsqu’on subit un pityriasis versicolor ?

 

Aucune contre indication.

 

Je me demande si l'épilation des tétons est possible.

 

Flashage possible sans aucun risque.

 

Pour me faire le maillot intégral je voudrais savoir s’il y a des risques ?

 

L’épilation à lumière pulsée est utilisable sur toutes les zones du corps sans exception. Donc pour le maillot intégral, aucun risque particulier, si ce n'est d'être dans l'air du temps.

 

L'épilation définitive est-elle déconseillée pendant l'allaitement?

 

Pas d'inconvénient.

 

Y a t il une contre indication pour les femmes enceintes ? 

 

L'utilisation sur la femme enceinte fait partie des contre indications fixées en secteur médical. Par continuité, il en sera de même pour le secteur esthétique. D'autant plus que durant cette période, il y a une telle modification du système hormonal (qui je le rappelle a une influence sur le cycle pilaire), qu'il ne me parait pas intéressant de s'acharner sur sa pilosité dans ce contexte modifié.

 

Je voudrais savoir si l'épilation devient définitive, et si oui au bout de combien de temps?

 

Il faut en moyenne 6 séances pour avoir de réels résultats satisfaisants et durables (au moins plusieurs années). Mais il est fréquent d'observer des personnes qui nécessitent davantage de séances d'épilation (2 ou 3 de plus). Mais ce sont des moyennes, et la variabilité individuelle restera toujours à prendre en compte.

Est-ce que l’épilation par lumière pulsée peut être utilisée sur les cicatrices, vergetures, tatouages, varices? *Cicatrices = aucun problème *Vergetures = aucun problème *Varices = aucun problème *Tatouages = ne pas flasher dessus au risque d'en modifier son apparence et d'occasionner des brulures.

Je suis soumis à un traitement immunosuppresseur à base de ciclosporine. Y a-t- il une contre indication d'utilisation de l’épilation par lumière pulsée ? L’utilisation des lampes flash professionnelles, n'est pas en lui même inducteur potentiel de mélanome. Donc, en l'absence de mélanome existant, il n'y a pas de contre indication à l'utilisation de la lumière pulsée. En ce qui concerne les risques liés à l'utilisation de cyclosporine, je vous invite à vous rapprocher de son prescripteur. Il suffit de poser la question de la possibilité d'être épilé par lampe flash.